Depuis 2017, nous avons souhaité donner le meilleur de nous-mêmes, pour contribuer à l’amélioration des conditions d’apprentissage de jeunes élèves, au plan de carrière de jeunes et à la professionnalisation de femmes.
LA MATRICE appuie les efforts de l’Etat ivoirien à travers ces trois (03) piliers du développement; l’éducation, l’insertion des jeunes et l’autonomisation de la femme.

L’éducation de base

Une évaluation régionale sans précédent des acquis scolaires, menée en 2014, dans 10 pays d’Afrique de L’Ouest, révèle que la plupart des enfants couverts par l’enquête n’acquièrent pas les compétences de base en lecture, écriture et calcul, une situation qui compromet le renforcement du capital humain dans la région.

L’ONG LA MATRICE entend agir à travers une approche novatrice, intégrant au système éducatif actuel la promotion de valeurs telles que le bénévolat, l’engagement citoyen, le leadership.

Autonomisation des femmes

La vision de LA MATRICE qui s’inscrit dans la formation d’un capital humain levier d’un développement durable ne saurait se faire sans l’autonomisation de la femme qui est un acteur primordial de ce développement.
En Côte d’Ivoire :

  • 75% des femmes, vivent en dessous du seuil de pauvreté;
  • 63,2% des femmes sont des analphabètes;
  • 4,6% de femmes administratrices de collectivités;
  • 11,37% de femmes députés.

LA MATRICE entend agir à la professionnalisation des activités des femmes, condition participant à leur autonomisation.
Conformément à l’article 6 de nos Statuts, l’ONG LA MATRICE entend apporter une assistance en matière de développement en agissant sur et plus précisément de lutte contre la pauvreté multisectorielle… aux individus, aux institutions publiques et privées.

La stratégie consiste en la formation d’un vivier critique de personnes capables d’impacter positivement et durablement le quotidien, les décisions dans tous les domaines, à tous les niveaux et l’action politique en Côte d’Ivoire et dans la CEDEAO.

L’approche de l’ONG n’est pas de réaliser de multiples projets sur ces différents axes d’interventions. LA MATRICE se veut un « diffuseur » de bonnes pratiques en matière de programmes de développement. Ainsi, chaque projet crée un cycle vertueux à travers un cadre programmatique intégré qui impacte durablement, le bien-être des enfants, des jeunes et des femmes, liés directement ou indirectement au projet.

Insertion socio-professionnelle des jeunes

La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres pays de la sous-région, est confrontée à l’épineuse question de l’insertion socio-professionnelle des jeunes. La proportion démographique de la jeunesse (moins de 35 ans) en Côte d’Ivoire  est de l’ordre de  77,7%  et  une frange importante de cette couche sociale n’a pas encore accès à une activité rémunératrice.

Au-delà de la question de l’emploi des jeunes, LA MATRICE initie la réflexion sur la valorisation de l’action de cette frange de la population sur la vision de développement du pays.

L’idée que nous défendons est que désormais la formation des jeunes, leur coaching doit aussi et surtout se faire dans le sens de les préparer au pilotage du développement des Etats.

Autonomisation des femmes