La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres pays de la sous-région, est confrontée à l’épineuse question de l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

La proportion démographique de la jeunesse (moins de 35 ans) en Côte d’Ivoire  est de l’ordre de  77,7%  et  une frange importante de cette couche sociale n’a pas encore accès à une activité rémunératrice.

Au-delà de la question de l’emploi des jeunes, LA MATRICE initie la réflexion sur la valorisation de l’action des jeunes en relation avec la vision de développement du pays.

Nous défendons que désormais la formation des jeunes, leur coaching doit aussi et surtout se faire dans le sens de les préparer au pilotage du développement des Etats.

Cette approche qui se veut inclusive de tous les jeunes de différentes couches sociales et niveaux intellectuels, implique la prise en compte de la réflexion sur le positionnement des jeunes incarcérés dans des maisons d’arrêt et de correction.

L’approche de l’ONG LA MATRICE vise à créer un pool de jeunes capables de comprendre les enjeux de développement sociétaux et d’y apporter des solutions à travers notamment, des actions structurées (lobbying, propositions de textes normatifs…), des solutions factuelles à des problèmes précis…

Pour atteindre cet objectif, les actions sont principalement portées sur :

  • la formation rigoureuse et continue des jeunes,
  • la création d’une plateforme de diffusion et de transmission des valeurs de l’engagement citoyen au niveau de la CEDEAO ;
  • le partage d’expérience entre les jeunes de Côte d’Ivoire et de la CEDEAO.

 « COACHING DES PLANS DE CARRIERE ».